image00010.jpeg

REPRÉSENTATIONS ET INTERVENTIONS SCOLAIRES

Mars 2019 - Je me suis fait prendre par l'orage, représentations et bord plateau au collège Jean Bertin (Saint-Georges-sur-Baulches, 89) et au Lycée Jacques Amyot (Auxerre, 89)

Mars 2022 - Pigment.s, Manifeste d'une jeunesse en changement, représentations à l'Espace Marcel Pagnol et interventions culturelles aux collèges Saint-Exupéry et Martin Luther King de Villiers-le-Bel (95) dans le cadre des Cités Educatives

 

SAISON 2021-2022

Interventions menées dans le cadre des Cités Educatives de Villiers-le-Bel (95)

En lien avec le spectacle Pigment.s, manifeste d'une jeunesse en changement, les élèves seront amenés à créer des scénettes autour d'un thème de leur choix. Écriture, mise en scène, décors, ils seront libres de toute proposition, accompagnés et guidés par les intervenants.

Le challenge ? Ajouter une discipline au texte. Musique, danse, sport, mime, le champ des possibles est ouvert !

La restitution a eu lieu le 22 avril 2022 à l'Espace Marcel Pagnol.

"La critique est unanime pour saluer un projet vivant, qui a immédiatement entraîné les énergies et engagé l'ensemble des élèves sur la voie d'une démarche artistique inédite, découverte et assumée avec beaucoup d'enthousiasme et de curiosité au fil des séances. [...] Intégré à une réflexion en éducation civique à l’échelle de l’année sur l’identité et les discriminations, le projet a très largement débordé ces attendus pédagogiques formels en invitant les élèves à assumer une posture réflexive et créative interrogeant une multitude de compétences qu’il
est parfois difficile de travailler dans le cadre formel de la classe. [...] Particulièrement conscient des enjeux d’un tel projet pour enseigner depuis 7 ans en REP+ à Villiers-le-Bel, je suis très fier et ému d’avoir vécu une si jolie après-midi sur scène à l’Espace Marcel Pagnol lors de la restitution finale. La capacité à assumer ses choix avec force aux yeux du groupe (absolument TOUS les élèves ont joué leur rôle, y compris certain.es dont la voix ne se fait jamais entendre au sein du collectif) et l’autonomie pour organiser sa production sont de mes « combats » quotidiens dans l’espace de la classe... Assumés avec une grande fluidité dans une ferveur créative rare ce jour-là.

Cherchant sans cesse les moyens de dépasser le simple rôle de professeur disciplinaire pour éduquer, rire et échanger, je remercie du fond du cœur la compagnie de s’être engagée sans retenue pour faire grandir la petite société de 5°2. Il me semble que tous ses petits citoyens (ainsi que leurs professeurs-spectateurs) en redemandent."
Pierre Turkovics, professeur d'histoire géographie au collège Martin Luther King

"Les élèves se sont répartis en groupe selon les thèmes choisis (la place de la femme dans la société, le racisme, les bavures policières...) et se sont mis à écrire sur leur sujet. L'accompagnement personnalisé et l'écoute des deux intervenants ont permis à tous les élèves de s'impliquer et de s'engager personnellement dans le projet. Un élément, qui selon moi, est révélateur et significatif d'un atelier réussi est l'adhésion de tous les élèves y compris (et surtout) des élèves décrocheurs. Autant dire que l'atelier a largement atteint cet objectif : certains élèves, en difficulté lors du passage à l'écrit, se sont naturellement mis à composer sans aucune restriction. [...]

Cette expérience fut enrichissante pour tous les élèves que ce soit en terme de réflexion, d'estime de soi, de verbalisation des émotions ou de conception scénographique. Le climat de confiance installé dès le début par les intervenants et l'opportunité donnée aux élèves de réfléchir et d'explorer des thèmes qui leur sont chers ont, sans aucun doute, contribué au succès de ces ateliers. Je suis convaincue de l'impact positif de ce parcours (spectacle + ateliers). Plusieurs élèves ont d'ailleurs choisi de présenter et d'aborder le spectacle Pigment.s ou des thématiques inhérentes au spectacle lors de leur oral du brevet. [...] De mon point de vue de professeur de français et de professeur principale, je ne peux qu'encourager la poursuite de tels ateliers. L'impact est réel et palpable."

Johanne Rastel, professeure de français au collège Saint Exupéry

SAISON 2020-2021

En partenariat avec le Lycée Racine et l'Espace Beaujon (75)

A la rentrée de janvier 2021, Alexandre Cordier et Maud Lassignardie ont commencé des interventions dans la classe des terminales spécialité théâtre du lycée Racine. Avec Jérémy Dirat, ils travaillent à une adaptation musicale de L’Écume des Jours, de Boris Vian. A la manière d'une commande, ils mettent en scène ce groupe de douze élèves.

La restitution a eu lieu le 18 juin 2021 à l'Espace Beaujon.

"Il s’agit là de monter un spectacle en prenant en compte la particularité des acteurs, c’est à dire, de jeune amateurs, mais aussi des lycéens, des personnes en pleine construction dans leur rapport relationnels, au monde et au futur. Nous souhaitons que le spectacle raconte aussi bien L’Écume des Jours que leur propre réalité. Nous souhaitons travailler une version collective de la pièce. Les 12 élèves s’échangent alors les rôles quitte à créer des contre-sexes, chantent tour à tour et jouent de multiples instruments. Chacun est au service du projet de manière égale. A travers une mise en scène collective et éloignée du réalisme nous souhaitons cultiver l’interpénétration entre leurs identités et celle des personnages, jeunes aussi et emprunts de questionnements sur l’amour et le futur."

Alexandre Cordier, accompagné de Maud Lassignardie